Tag Archives: frontière

Le personnel des forces frontalières se joint à la lutte juridique contre le plan de refoulement «inhumain» des bateaux de migrants

Le personnel des forces frontalières se joint à la lutte juridique contre le plan de refoulement «inhumain» des bateaux de migrants
Les travailleurs pourraient contrecarrer la mise en œuvre d'une politique controversée, dit le patron du syndicat

Le personnel des forces frontalières s'est joint à la lutte juridique pour empêcher Priti Patel de « repousser » les bateaux de migrants dans la Manche, qualifiant le plan du gouvernement de « cruel et inhumain ».

leur union, PCS, et l'association caritative Care4Calais demandent au ministère de l'Intérieur de publier les détails de la politique et la base légale de celle-ci.

Suite aux décès de 27 les gens alors qu'ils tentaient de traverser la Manche sur un canot cette semaine, la pression s'est accrue sur le gouvernement pour qu'il revienne sur son plan visant à faire en sorte que le personnel des forces frontalières empêche les bateaux d'atteindre le Royaume-Uni, dont les experts ont prévenu que les migrants’ des vies plus à risque.

Les manifestants se sont réunis à Londres samedi pour appeler à des passages sûrs de l'autre côté de la Manche.

Les organisations caritatives Channel Rescue et Freedom from Torture ont lancé des actions en justice contre le plan du gouvernement, avec Care4Calais et le PCS.

Marc Serwotka, secrétaire général du PCS, mentionné: « La politique de refoulement menée par le ministre de l'Intérieur est illégale, impraticable et surtout moralement répréhensible.

« Nos membres des forces frontalières sont consternés à l'idée qu'ils seront contraints de mettre en œuvre une politique aussi cruelle et inhumaine.

« Les migrants qui tentent d'atteindre ce pays devraient être autorisés à le faire par des itinéraires sûrs afin que leurs demandes puissent être évaluées ici. »

Le ministère de l'Intérieur a jusqu'à lundi pour répondre avant que le PCS n'envisage de nouvelles mesures juridiques.

M. Serwotka a déclaré que le syndicat poursuivrait toutes les voies légales, y compris un contrôle judiciaire, si le gouvernement n'abandonnait pas son « approche épouvantable ».

Il a déclaré que les travailleurs des forces frontalières n'excluraient pas une action revendicative et pourraient perturber la mise en œuvre de la politique si le ministre de l'Intérieur refusait de reculer..

The Independent a contacté le ministère de l'Intérieur pour commenter.

Claire Mosley, fondateur de Care4Calais a déclaré: « Nous sommes incroyablement fiers d'être rejoints dans cette action par PCS.

"Non seulement ce défi représentera l'intérêt de personnes désespérées forcées de risquer leur vie, il représentera également ceux qui pourraient bien être contraints de le mettre en œuvre.

Un porte-parole de Care4Calais a déclaré que les travailleurs caritatifs étaient "dévastés" lorsqu'ils ont appris les décès mercredi.

Les derniers décès surviennent au milieu d'une forte augmentation des traversées de la Manche cette année. Plus que 25,700 personnes ont fait le dangereux voyage vers le Royaume-Uni jusqu'à présent dans 2021, plus de trois fois le nombre de 2020.

Les bénévoles de Care4Calais figuraient parmi 150 les personnes qui se sont rassemblées près de Downing Street samedi pour appeler à des passages sûrs à travers la Manche.

Des manifestants défilent sur Downing Street pour réclamer un itinéraire sûr à travers la Manche

La protestation, organisé par Stand Up To Racism, entendu plusieurs discours, y compris des membres de groupes religieux, organisations bénévoles directement impliquées dans l'aide aux migrants, et d'autres.

Lara Évêque, de Care4Calais, était parmi ceux qui ont prononcé un discours.

Après, elle a dit: ""Personne ne devrait avoir à mourir à notre frontière. Nous sommes une nation du premier monde. Nous sommes la sixième économie mondiale, mais nous ne prenons que 1 pour cent des réfugiés.

Elle a ajouté: "Je pense que les gouvernements britannique et français doivent se souvenir de l'humanité.

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a déclaré: « Nous assistons à une augmentation inacceptable des traversées dangereuses de la Manche et dans le cadre de notre réponse opérationnelle en cours, nous poursuivons notre travail pour empêcher en toute sécurité de tels passages illégaux.

"La santé, la sécurité et le bien-être de nos agents sont primordiaux dans l'exercice de leurs fonctions opérationnelles, c'est pourquoi nous proposons une formation approfondie et veillons à ce que toutes les procédures opérationnelles soient conformes et exécutées conformément au droit national et international.

« L'été dernier, nous avons tenu une consultation formelle sur les nouvelles tactiques maritimes avec les syndicats. Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec tous les syndicats et apprécions leurs commentaires continus. »