Qu'est-ce que l'équipe olympique EOR et comment est-elle formée?

Qu'est-ce que l'équipe olympique EOR et comment est-elle formée?
Qu'est-ce que l'équipe olympique EOR et comment est-elle formée?

Vingt-neuf athlètes représentent l'équipe olympique des réfugiés (RAP) à Tokyo aux Jeux Olympiques.

A l'été de 2015, le CIO, avec l'aide de la marathonienne pionnière et ambassadrice de la paix Tegla Loroupe, a créé un Fonds d'urgence pour les réfugiés pour aider les agences d'aide internationales à intégrer les réfugiés dans le sport.

L'instance dirigeante des Jeux s'est également engagée à soutenir financièrement un groupe sélectionné d'athlètes réfugiés dans le cadre d'un programme de bourses dans le but de les faire concourir sous la bannière olympique..

À Rio, dix athlètes, qui avaient été forcés de fuir des pays comme le Soudan du Sud et la Syrie en raison du conflit en cours, oppression et guerre civile, ont été sélectionnés par le CIO et ont pu réaliser leur rêve de participer aux Jeux.

Le président du CIO, Thomas Bach, a salué leur participation comme un message d'espoir pour 80 millions de personnes déplacées.

« En accueillant l'équipe d'athlètes olympiques réfugiés aux Jeux Olympiques de Rio 2016, nous voulons envoyer un message d'espoir à tous les réfugiés de notre monde," il a dit.

« N'ayant pas d'équipe nationale à laquelle appartenir, n'ayant pas de drapeau pour marcher derrière, n'ayant pas d'hymne national à jouer, ces athlètes réfugiés seront accueillis aux Jeux Olympiques avec le drapeau olympique et avec l'hymne olympique.

« Ils auront une maison avec tous les autres 11,000 athlètes de 206 Comités Nationaux Olympiques au Village Olympique.

Après le succès de la participation de l'équipe à 2016, avec la réfugiée syrienne de 18 ans Yusra Mardini remportant sa série au 100 m papillon, le CIO a augmenté son programme de bourses pour 55 athlètes pour les Jeux de Tokyo, avec 29 concurrents finalement sélectionnés.

Ils ont déjà connu un grand succès à Tokyo, trop, avec Kimia Alizadeh Zonoozi, époustouflant la Britannique Jade Jones dans leur ronde de 16 combat de taekwondo 57 kg féminin.

Alizadeh était devenue la première femme médaillée iranienne à Rio 2016 mais a récemment fui le pays après avoir critiqué le traitement oppressif des femmes par le gouvernement. Résidant maintenant en Allemagne, elle a rejoint l'équipe EOR pour les Jeux de Tokyo.

Un autre représentant de l'équipe EOR est Cyrille Fagat Tchatchet II, qui participera à la compétition masculine d'haltérophilie 96 kg. Après avoir fui le Cameroun, Tchatchet a obtenu le statut de réfugié au Royaume-Uni et a travaillé pour le NHS dans les services hospitaliers pendant la pandémie.

Malheureusement, Loroupe, qui a aidé à former plusieurs des athlètes de sa fondation au Kenya, n'a pas pu diriger l'équipe à Tokyo après avoir été testé positif pour Covid-19 avant leur départ. « Les athlètes ont beaucoup à partager avec le monde," elle a dit L'indépendant plus tôt cette année. "Cette résilience est quelque chose que tout le monde peut apprendre d'eux. Ce sont des gens forts qui se sont battus pour la vie. Ce ne sont pas que des réfugiés, ce sont des ambassadeurs.

Qui sont les athlètes EOR?

  • Alaa Maso – M – 50m nage libre – Syrie
  • Yusra Mardini – F – Papillon 100m nage – Syrie
  • Dorian Keletala – M – 100m athlétisme – Congolais
  • Rose Nathinke Likonyen – F – 800m athlétisme – Soudan du sud
  • James Nyang Chiengjiek – M – 800m athlétisme – Soudan du sud
  • Ange Nadai Lohalith – F -1500m athlétisme – Soudan du sud
  • Paulo Amotun Lokoro – M – 1500m athlétisme – Soudan du sud
  • Jamal Abdelmaj Eisa Mohammed – M – 5000m athlétisme – Soudan
  • Tachlowini Gabriyesos – M – Marathon – Érythrée
  • Aram Mahmoud – M – Badminton – Syrie
  • Wessam Salamana – M – Boxe légère – Syrie
  • Eldric Sella Rodriguez – M – boxe poids moyen – Venezuela
  • dit Fazoula – M – Kayak (K-1) 1000m – L'Iran
  • Masomah Ali Zada – F – Cyclisme contre la montre – Afghanistan
  • Ahmad Badreddin Wis – M cyclisme contre la montre – Syrie
  • Sanda Aldass – F – Judo – Syrie
  • Ahmad Alikaj – M – Judo – Syrie
  • Muna Dahouk F – Judo – Syrie
  • Javad Mahjoub – M – Judo – L'Iran
  • Popole Misenga – M – Judo – RD Congo
  • Nigara Shaeen – F – Judo – Afghanistan
  • Wael Shueb – M – Karaté (dire) – Syrie
  • Hamoon Derafshipour – M – Karaté (kumité) – L'Iran
  • Luna Salomon – F – 10m tir à la carabine à air comprimé – Érythrée
  • Dina Pourounes Langeroudi – F – 49kg de taekwondo – L'Iran
  • Kimia Alizadeh – F – 57kg de taekwondo – L'Iran
  • Abdallah Sediqi – M – 68kg de taekwondo – Afghanistan
  • Cyrille Fagat Tchatchet II – M – 96kg d'haltérophilie – Cameroun
  • Aker Al Obaidi – M – 67kg de lutte – Irak

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *